LA MOTIVATION sinon RIEN

19 juin 2017 | Gestion du Stress

La motivation

Qui dit Motivation, dit envie…

Vous connaissez quelqu’un qui pratique assidûment une activité physique sans aimer ça ?!

L’envie survient/est entretenu grâce au bien-être qu’il produit (esthétique, sensations, etc.). Pour des objectifs ambitieux les effets sont malheureusement long à arriver, même avec la meilleur volonté du monde et le meilleur coach. Nos cerveaux sont des créatures mystérieuses, un jour vous êtes surmotivé, plein d’enthousiasme. Quelques semaines plus tard, les excuses pleuvent, et avant même de vous en apercevoir vous n’avez pas été à la salle de gym de toute la semaine.

La bonne nouvelle est que vous n’êtes pas seul(e). Les recherches montrent qu’il y a des clés à mettre en place qui vous garantiront la motivation à venir plus souvent.

  1. La régularité avant l’intensité ⇒ évite les blessures et l’overdose
  2. Intéressez vous à l’activité ⇒ évite les pièges, vision déformé et lot de déceptions
  3. Célébrez vos victoires immédiates ⇒ fait patienter avant les grands résultats

Clef de la motivation

La Régularité

Beaucoup de facteurs influencent le calcul de la régularité optimale. S’écouter en sautant une séance, lors de phase de fatigue par exemple permet de mieux s’entraîner plus tard, évitent un travail « dans le vide ». Intensité d’entraînement faible = peu de résultats.

intensite faible = peu de résultats

 

Nous conseillons 3 à 4 séances d’activité physique par semaine pour des personnes en bonne santé et ayant déjà 3 à 6 mois de pratique sportive régulière. Avec ce rythme de travail vos résultats seront durable et significatif. Une séance destiné au travail du système cardiovasculaire et du système respiratoire nous semble une évidence. Article à venir : Le souffle pour tous !

Pour les personnes débutante 2 à 3 séances par semaine en mettant l’accent sur la progressivité de l’intensité, le travail sur tout le corps grâce à des mouvements complets et fonctionnels. Une séance peut par exemple être uniquement destiné à reprendre de la mobilité articulaire grâce à des séances d’assouplissement bien étudiées. Article à venir : Plie et ne rompt pas…

Moins de 2 fois par semaine vos résultats seront faible et démotivant. La progression est d’une certaine manière un déséquilibre programmé à des fins d’augmentation de matériel musculaire et autres (hormonal, articulaire, etc.). Si votre déséquilibre est trop faible le phénomène dit de « surcompensation » sera insuffisant.

Attention à ne pas vouloir sauter les étapes, beaucoup de débutant s’imagine venir régulièrement 3 à 4 fois par semaine ! Cela est totalement utopique. Les courbatures et la fatigue nerveuse généraient lors des séances précédentes auront raison très vite de cette excès de bonnes intentions. Consulter une personne diplômé dans la discipline sportive à fin de vous faire conseiller au mieux sur un programme d’entraînement.

Nous vous proposons du Coaching à Extasis, pour booster votre motivation, n’hésitez pas à nous consulter !

Article à venir : Intéressé-Vous, Challengez-Vous

Nicolas ROCHAS (Coach Sportif à Extasis)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *